ModèleInspirant_ByMathilda

Modèle inspirant #1 : ByMathilda

Dans ma quête pour designer une vie qui me ressemble, et notamment une vie entrepreneuriale, je suis à l’affût de modèles entrepreneuriaux et économiques qui m’inspirent et contiennent des éléments que j’aimerais moi-même mettre en place.

Note : par “modèle entrepreneurial”, j’entends l’ensemble des choses proposées dans le cadre de son activité entrepreneuriale, ainsi que potentiellement la façon dont c’est proposé. Par “modèle économique”, j’entends la façon dont cet ensemble génère de l’argent.

Même si mon grand modèle principal sera, a priori, celui d’une auteure, je crois que ce qui me correspondra le mieux sera un grand mix de plein de petites choses. Je vois l’écriture de livres comme la base, ce sur quoi j’ai envie de me focaliser en premier. Mais j’ai d’autres projets, d’autres envies, et je reste en recherche d’une façon de les intégrer à mon modèle à terme.

Aujourd’hui, j’aimerais te parler du premier modèle qui m’a inspirée lorsque j’ai décidé de changer d’activité : ByMathilda.

C’est parti !

Ah oui, avant de commencer, je vais peut-être préciser que cet article n’est ni sponsorisé, ni validé par ByMathilda (elle n’est d’ailleurs même pas au courant que je parle d’elle ici). Je propose ici mon avis et point de vue tout à fait personnels sur ce modèle, que je regarde de loin, sans connaître personnellement la personne. Je ne connais pas les détails de ce modèle (les coulisses, les revenus véritablement générés) et m’appuie ici uniquement sur ce qui est visible publiquement et l’interprétation que j’en fais. 

Cet article se veut purement positif et a simplement vocation à vous partager une des (nombreuses) choses qui m’inspirent, sur lesquelles j’ai pu tomber et qui contribuent à ma réflexion pour designer un modèle entrepreneurial et économique qui me ressemble.

Mon intention, lorsque je regarde ce que font d’autres personnes, n’est pas de les copier de façon malhonnête mais de m’inspirer des parties de leur modèle qui me parlent, pour rajouter des pièces à mon propre puzzle et construire quelque chose d’unique à moi qui soit un grand mix de toutes mes propres idées et les inspirations que j’aurai trouvées sur mon chemin. Je te partage tout ça dans l’idée que tu auras peut-être envie de faire la même chose : construire ton propre modèle, inspiré de plusieurs modèles d’autres personnes.

Qui est ByMathilda et comment l’ai-je découverte ?

Découverte via ses vidéos Youtube de tirages de Tarot

La chaîne Youtube de ByMathilda, par laquelle je l'ai découverte
La chaîne Youtube de ByMathilda, par laquelle je l’ai découverte

En février et mars 2022, je me suis mise à regarder énormément de tirages de tarot et oracles sur Youtube (exemple). 

Je ne savais pas que ça existait mais il semblerait que Youtube ait commencé à mettre ce genre de vidéo sur ma page d’accueil après que j’aie cherché des informations pour savoir quel oracle acheter en fonction de son besoin (pas vraiment trouvé la réponse d’ailleurs).

Mais après avoir regardé la première vidéo dans ce goût-là, j’ai commencé à en regarder plein d’autres ! Notamment parce que je venais de vivre une séparation sentimentale, que je me sentais triste et cherchais du réconfort dans les messages que pouvaient donner les cartes.

Dans ce genre de vidéos, les personnes tirent des cartes de tarot et d’oracles en direct autour d’une question (exemple : “Va-t-il revenir ?”, “Que ressent/pense-t-il de toi ?”… Tu vois pourquoi j’étais intéressée ? Hahaha).

J’ai dû regarder les vidéos d’au moins vingt personnes différentes, mais deux d’entre elles ont commencé à devenir mes préférées, dont ByMathilda (tu peux accéder à sa chaîne Youtube et ses vidéos de tirages de tarot ici). Notamment parce que j’ai accroché avec sa personnalité (beaucoup d’énergie, elle chantonne, elle rigole, je la trouve joyeuse, positive et expressive quand elle fait les tirages).

J’ai fini par aller voir son site, par curiosité, pour voir à quoi ça ressemblait, ce qu’elle proposait (et ça a été une bonne surprise !).

By Mathilda : Medium & Cartomancienne

Avec ce que je viens de dire, tu as sûrement déjà compris que ByMathilda (Mathilde) fait des tirages de tarot en ligne sur Youtube (guidances collectives : ce n’est pas un tirage personnalisé mais on peut s’y identifier soit par son signe astrologique lorsque le tirage est fait par signe, soit en choisissant soi-même entre plusieurs options disponibles). C’est en cela qu’elle est “Cartomancienne” (quelqu’un qui tire les cartes). Son site indique qu’elle ne fait pas de guidance privée, mais elle a créé son propre Oracle (un jeu de cartes avec des messages, pour recevoir des guidances spirituelles en se tirant les cartes soi-même, et sans avoir besoin de la connaissance de la signification des cartes de Tarot, qui est un jeu de carte différent et particulier).

ByMathilda se présente aussi comme “Medium”, d’après la page A Propos de son site (que je t’invite à aller consulter si tu veux plus de détails sur qui elle est). C’est assez logique qu’elle soit Medium en plus d’être cartomancienne du fait que les tirages de carte impliquent de “capter des messages du monde subtil pour les transmettre” (et un Medium est quelqu’un qui capte les messages du monde subtil). Mais on peut aussi tirer les cartes de tarot sans avoir de grandes capacités de Medium. J’ai moi-même appris à tirer les cartes du tarot et sais faire une interprétation, mais je n’ai pas encore un niveau de mediumnité poussé (je ne l’appellerais d’ailleurs pas comme ça, plutôt un certain degré d’intuition, mais pas de là à savoir faire de la divination ou quoi 😉).

Sur sa page À propos toujours, Mathilde indique qu’avant d’être Medium et Cartomancienne, elle a été infirmière puis praticienne en soins énergétiques (Access Bars et Laochi pour les connaisseurs (moi je ne connais pas !)). 😉

By Mathilda : ce qui m’inspire dans le modèle

Voilà voilà, maintenant qu’on a dit qui était ByMathilda, passons à ce qui m’inspire dans son modèle !

C’est en allant visiter son site que j’ai eu un coup de cœur, voici pourquoi.

ByMathilda : la multiplicité des sources de revenus

Ce que j’ai immédiatement adoré en allant voir le site de ByMathilda, c’était la multiplicité des choses proposées, que je voyais dès le menu de navigation :

Menu de navigation de la page d'accueil de ByMathilda.com, avec tout ce qui est proposé
Menu de navigation de la page d’accueil de ByMathilda.com, avec tout ce qui est proposé

Ce qui a accroché mon oeil :

  • Une boutique en ligne (j’aimerais en avoir une) ;
  • Un Oracle (j’aimerais moi-même créer des jeux de cartes ; pas un oracle ni un jeu de cartes à jouer, mais avec des questions pour créer des discussions profondes entre les gens) ;
  • “Yoursuperfood©”, des produits alimentaires créés par d’autres personnes, qu’elle recommande (en affiliation j’imagine).

Cette multiplicité fait écho à la part de moi qui veut créer plein de choses différentes, vendre des formats différents, tantôt numériques, tantôt physiques.

Ça m’inspire parce que moi aussi, à terme, je veux un site avec plusieurs onglets qui proposent des formats différents de création à la vente. Sauf que moi ce serait plutôt :

  • Boutique en ligne avec :
    • Encombrants rénovés (en local à Montpellier) ;
    • Magazine (créer un magazine, en ligne, ou même papier) ;
    • Une box (je ne sais pas encore ce qu’il y aurait dedans mais sûrement un lien avec l’écriture, la papèterie, le design de vie, l’ésotérisme…) ;
    • Tirages Tarot ;
    • Textes inspirants et poèmes tapés à la machine à écrire vintage ;
    • Posters avec des citations inspirantes (pour auteurs ou autres) ;
    • Ateliers Astro & Design Humain ;
  • Librairie-papèterie en ligne (vente de mes propres livres + livres d’autres personnes, y compris livres de développement personnel anglophones qu’on ne trouve pas dans les librairies françaises + curation de beaux carnets et belle papèterie + vente de mes propres carnets vierges et de développement personnel) ;
  • Maison d’édition : celle via laquelle je publierai mes livres + ceux d’autres auteurs que j’aimerais rémunérer 50% de droits d’auteur + des services autour de tout ça : correction de livres, aide pour trouver le sujet de son premier livre de non-fiction…
  • Investigations : pouvoir être embauchée pour faire des recherches sur un sujet et les synthétiser dans un format écrit (pour créer un livre blanc pour une entreprise par exemple) ;
  • Rédactrice & chroniqueuse pour magazines : ma page de freelance qui écrirait des articles et chroniques pour des magazines ;

Enfin tout ça n’est pas figé mais c’est sûrement pas très loin de la réalité de ce que je veux non plus. 😉

ByMathilda : la boutique en ligne aux multiples formats

Une fois la première impression faite, j’ai creusé un peu et suis allée voir ce qu’il y avait dans la boutique en ligne.

Menu déroulant de la Boutique en Ligne de ByMathilda
Menu déroulant de la Boutique en Ligne de ByMathilda

Ce que j’ai kiffé ici, c’est qu’elle vend :

  • Des ebooks (j’aimerais en écrire) ;
  • Mais aussi : des méditations guidées & soins audios (j’aime juste l’idée de formats différents de ce que j’avais tant l’habitude de voir jusqu’à présent, à savoir des formations en ligne et du coaching -🤮j’en peux plus, besoin de faire une pause de ces choses-là pendant un temps !)

Elle vend aussi des “Packs & coffrets”. Je trouve ça sympa de réunir plusieurs produits par thème, mais ce n’est pas un produit en soi, c’est plus du marketing (pas de création ici, on propose simplement un prix réduit pour un ensemble de produits déjà créés).

La page Boutique en Ligne de ByMathilda

By Mathilda : des ebooks à 6€

Pour aller encore plus loin, je suis allée voir les ebooks car je suis toujours curieuse de voir le sujet des ebooks proposés par les gens, étant donné que je veux moi-même écrire des livres.

Les E-Books à 6€ de ByMathilda
Les E-Books à 6€ de ByMathilda

Et ce que j’ai aimé ici, c’était de découvrir qu’elle vendait ses ebooks à 6€, qui est un prix inhabituel à mon sens (donc original, donc intéressant). J’ai davantage l’habitude de prix à partir de 12€ (et jusqu’à 60€).

L’effet que ça m’a fait a été de me dire “Mais en fait elle a raison, on n’est pas obligé d’écrire des livres super complexes qu’on va faire payer plus cher. On peut créer de petits ebooks pratiques simples et les proposer moins cher”. Ça m’a donné un sentiment de légèreté et a, en quelques sortes, cassé la croyance chez moi qu’un ebook devait coûter un certain prix, donc qu’il fallait que le contenu aille avec (écrire plus).

ByMathilda : un blog aux thèmes que j’aime (astro, spiritualité, prédictions, développement personnel)

Après la boutique en ligne, je suis allée faire un tour sur le blog.

Menu déroulant du Blog de ByMathilda
Menu déroulant du Blog de ByMathilda

Ce n’était pas la partie qui m’intéressait le plus de base puisque j’étais dans la démarche de chercher un modèle économique donc de regarder plutôt les produits monétisés (ce qui n’est pas le cas du blog, dont le contenu est gratuit).

Mais comme mon métier précédent était quand même “Blogueuse Professionnelle” et que j’aime les blogs et écrire dans un blog, j’avais quand même envie d’aller voir (et puis, de toute façon, j’avais envie de regarder tous les recoins de son site pour comprendre le modèle hahaha).

Ce qui m’a plu dans ce blog, c’est le fait qu’il parle d’ésotérisme (astrologie, spiritualité). On a carrément le mot “prédictions”, qui est presque un “gros mot” pour la part de moi qui n’arrivait pas à s’autoriser à 100% à parler d’ésotérisme.

C’est ça que c’est venu toucher chez moi : ça m’a aidée à me rendre compte que je VOULAIS parler d’ésotérisme sur mon futur blog. Mais aussi que j’avais un petit blocage à ce niveau. Je crois qu’une petite voix me disait que si je voulais être prise au sérieux, il fallait que je parle de choses terre-à-terre et pas trop “perchées”.

Entre temps j’ai commencé une formation de tarot et je crois que j’ai complètement accepté cette part de mes intérêts et que je serais même capable de mettre le mot “prédiction” sur mon blog. À mon niveau, ce ne serait pas des prédictions certaines car mon intuition n’est pas encore assez développée mais ça pourrait être un genre de “bac à sable” où j’essaierais des prédictions et on s’amuserait à regarder si j’avais raison après (je ne sais pas si je vais le faire, on verra).

ByMathilda : s’autoriser des partages plus persos (poèmes & illustrations) sur le blog

Deux mots m’ont davantage surprise dans la liste déroulante du blog :

  • Poèmes
  • Illustrations

S’autoriser à publier des poèmes

Mais surtout “Poèmes” au début. Parce que… je rêve d’écrire des poèmes et de les publier (sur mon compte Instagram et ailleurs). J’en écrivais beaucoup quand j’étais au collège et j’aimerais réussir à en réécrire. Je n’arrive pas à retrouver cette capacité que j’avais à le faire pour l’instant, mais j’espère que je finirai par publier de tels textes.

Voir une section “Poèmes” m’a donc fait très envie. Ça a vraiment fait un effet miroir de la part de moi qui rêve d’en publier.

Ça m’a aussi permis de me rendre compte que j’avais une croyance qui fait que, même si j’avais des poèmes à publier sous la main, j’aurais peur que ça nuise à mon référencement naturel. Ça me vient très certainement de mes cinq années de blogging pendant lesquelles j’ai pris soin de publier des articles à peu près en accord avec les règles d’optimisation SEO pour remonter dans les résultats de recherche.

Pourtant, je me rappelle qu’au tout début de ma formation en Blogging Professionnel, le formateur (Olivier Roland, pour info) nous avait dit qu’il n’y avait pas de règles concernant la longueur des articles : certaines personnes publient seulement des “billets” (même pas des articles, juste des paragraphes) et ça marche. Il donnait l’exemple cas de Seth Godin.

Mais moi j’ai quand même formé la croyance qu’il fallait que les articles aient un certain format (notamment des titres et sous-titres H2, H3, etc). Or, un poème n’a pas de sous-titres, donc ce n’est sûrement pas bien référencé. La question est : est-ce que ça peut pénaliser le référencement du reste du blog ? 

Je n’en sais rien à vrai dire et je crois que j’ai envie de m’en foutre (c’est dit). Parce que ce que m’a montré cet onglet “Poèmes” du site ByMathilda, c’est que, si tant est que j’arrive à écrire de nouveaux poèmes, j’ai envie de les publier sur mon site, et basta.

En fait, de façon plus générale, il y a plein de choses que j’ai envie de publier sur mon nouveau site et qui ne rentrent pas forcément dans ces critères d’optimisation du référencement que je connais. Mais j’ai envie que mon site puisse me ressembler et de créer toute une ambiance, un état d’esprit, donc je veux les mettre quand même. Et j’espère que la partie “blog” que je compte écrire aussi sera celle qui permettra de me faire découvrir de nouvelles personnes, malgré le reste !

“Mes poèmes sont-ils assez bons pour être publiés sur Internet ?”

J’avoue que j’ai aussi cliqué sur l’onglet “Poèmes” pour une raison moins avouable : je voulais voir le type de poèmes qu’elle écrivait pour… en quelques sortes… me comparer et juger si je pouvais publier mes propres poèmes sur mon site.

Je pense que j’ai beaucoup moins confiance en mes textes de type “poème” que mes articles (peut-être parce que je n’en ai pas écrit qui me plaisent récemment…).

En voyant les poèmes de ByMathilda, ça a mis un peu de légèreté sur tout ça. Je me suis dit “En fait, les poèmes, c’est très subjectif. ByMathilda écrit sur ce qui la touche elle, à sa manière à elle, et ça doit plaire à certains et moins à d’autres, mais dans tous les cas je trouve ça beau de voir quelqu’un faire sortir quelque chose de lui sous la forme d’un poème (comme je trouve ça toujours génial d’entendre quelqu’un s’exprimer en chantant)”.

Ça m’a aidée à me sentir légitime. Je me suis dit “Mes poèmes à moi seront sur des thématiques qui m’intéressent moi, avec un style qui me correspond à moi, et c’est comme ça, c’est ce qui sort de moi”.

Un des poèmes de ByMathilda
Un des poèmes de ByMathilda

S’autoriser à publier des créations artistiques (autre que l’écrit)

Quant à l’onglet “Illustrations”, ça me parlait légèrement moins du fait que le dessin ou le graphisme, c’est pas mon truc. Je ne suis pas très (du tout) douée là-dedans et je n’ai pas d’affinité particulière avec ça (quoi qu’en disant ça, je me dis que j’aimerais même publier mes dessins pourris, juste parce que ça sort de moi et que toute création est une expression du soi et que c’est cool, hahaha).

Mais j’ai cliqué pour voir. J’imagine que ce sont des illustrations que ByMathilda réalise. Et là, ce que j’ai aimé, comme avec les poèmes, c’est qu’elle publie ces expressions d’elle-même.

Extrait des illustrations de ByMathilda
Extrait des illustrations de ByMathilda

Ça a parlé à la part de moi qui a envie de partager TOUT ce qui fait que je suis qui je suis, toutes mes créations, mes expressions de moi, mes activités… J’ai envie de parler de TOUT et de tout montrer.

ByMathilda : le livre d’or

On sort du cadre du modèle économique mais j’ai trouvé ça chouette ! Au lieu de simplement avoir les commentaires sous les articles de blog, ByMathilda a un onglet “Livre d’or” sur lequel il y a un petit formulaire qui permet aux gens de laisser leur petit mot, comme dans un vrai Livre d’or quand on va à un événement.

Extrait de la page Livre d'Or de ByMathilda.com
Extrait de la page Livre d’Or de ByMathilda.com

J’adore l’idée de reprendre un concept habituellement “physique” et de l’adapter numériquement pour son site web, ça me parle.

Et puis j’aime l’idée que les gens puissent laisser leur avis tout seul (plutôt que de devoir leur demander s’ils sont d’accord pour que je mette ce qu’ils m’ont envoyé par mail sur une page, et devoir le publier moi-même).

Et même, j’aime l’idée qu’ils aient ENVIE de laisser leur avis spontanément parce qu’ils kiffent : ça parle à la part de moi qui a envie que les gens adorent ce que je crée, de trouver mes “fans”, de réussir à rassembler une communauté de gens qui ont envie de participer à ce que je fais, sont contents d’être là, de s’exprimer.

Qu’est-ce que ByMathilda me donne envie de faire ?

Cette découverte du site de ByMathilda est arrivée avant que je ne me rende compte que j’étais décidée à opter pour le modèle entrepreneurial de l’auteur (davantage concentrée sur l’écriture et la vente de livres en priorité).

Pour l’instant, je suis plutôt focalisée sur le développement de mon activité d’auteure. Mais le site de ByMathilda m’inspire pour plus tard, quand j’aurai envie d’ajouter des expressions plus personnelles (poèmes), quand j’aurai créé des produits physiques à proposer dans une boutique en ligne (en attendant, j’aurai sûrement ma boutique “Livres”), quand j’aurai assez développé la communauté pour proposer quelque chose du type “Livre d’or” (je dois m’occuper de ça en parallèle de l’écriture de mon premier livre ; écrire des articles est un premier pas vers ça selon moi).

Et toi ? Est-ce que le modèle de ByMathilda t’a inspiré ? Quelle(s) partie(s) ? Tu peux me partager ça dans la zone de commentaires sous cet article. 😊

Photo de couverture : Mona Eendra on Unsplash

Tu penses que cet article mérite d'être partagé ? Voici les boutons pour ! (merci 🧡 !)

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire