Machine à écrire vintage

J’ai Récupéré Deux Vieilles Machines à Écrire (& Ce que Je Compte en Faire)

Au printemps, après une envie et quelques péripéties, j’ai réussi à mettre la main sur deux machines à écrire vintage, empreintes d’histoire. Je n’imaginais pas jusqu’où m’amènerait mon envie de départ, bien simple comparée à tout ce qui a émergé de cette aventure. 

Passion Machine à Écrire : d’où c’est venu

À la recherche d’objets et décorations inspirants pour auteur

Au printemps 2022, alors que j’acceptais petit à petit que je voulais être auteure, j’ai ressenti l’envie d’agrémenter mon appartement de décorations inspirantes faisant référence au fait d’être auteur et à l’écriture.

En me demandant ce que pourrait être une telle décoration inspirante, j’ai pensé à deux possibilités :

  • Des citations qui parlent du fait d’écrire, d’être auteur ;
  • Des posters mettant en scène des images liées à l’écriture : un auteur en train d’écrire à un café, des feuilles de papier et stylos, une bibliothèque, une machine à écrire…

Afin de voir ce qui existait, et de trouver davantage d’inspiration, je me suis rendue sur la boutique d’objets vintage et faits main Etsy. J’ai tapé des mots comme “auteur”, “écrire”, ou “écriture”, en français et en anglais. Parfois accompagnés de mots comme “décoration” ou “poster”.

La machine à écrire : symbole inspirant de l’auteur

À chaque fois que je voyais quelque chose qui m’intéressait, je l’enregistrais. J’ai commencé à repérer ce qui m’inspirait le plus. C’était le cas du symbole de la machine à écrire. 

J’ai trouvé des posters, des illustrations, et même des aimants pour frigo.

J’ai comme une adoration pour cet objet vintage. Pour moi, c’est celui qui représente le mieux le principe d’écrire et vouloir être auteur. Il a beaucoup plus de charme que l’ordinateur. Et est beaucoup plus précis aussi : un ordinateur peut servir à des tonnes d’autres métiers du numérique, alors qu’une machine à écrire servait essentiellement aux auteurs et journalistes.

Peut-être que c’est aussi son côté ancien justement que j’aime bien. J’ai un petit faible pour tout ce qui est un peu vieux. Ma seule exception : les hommes (hahaha). Et les antiquités aussi. Mais j’aime bien les vieilles bâtisses et les objets d’occasion.

Et puis il y a un côté atypique à la machine à écrire. Ces dernières décennies, elle a complètement été remplacée par l’ordinateur et a disparu de la circulation. Ce n’est clairement pas un objet auquel je pensais de base. Alors je crois que j’aime bien l’idée de retrouver cet objet oublié, qui a pourtant fait partie de la vie des gens à un moment.

Et si je récupérais carrément une machine à écrire pour ma déco ?

Je ne sais pas trop comment, mais j’ai fini par me dire : et si je me procurais une vraie machine à écrire, plutôt que d’acheter des déco qui la mettent en scène ? Moi qui aime les vieux objets, ça pourrait m’inspirer encore d’avoir le vrai objet chez moi, avec son histoire, plus que d’acheter des posters qui représentent des machines à écrire.

Je ne savais pas s’il était facile d’en trouver ou pas, mais j’ai commencé à m’imaginer en acheter une dans un vide-grenier, ou même essayer de voir sur Leboncoin s’il y en avait.

Leboncoin : des machines à écrire à 30€

Comme Leboncoin est plus accessible qu’un vide-grenier, j’ai commencé par là et… Bingo ! Il y avait plusieurs dizaines de vieilles machines à écrire disponibles, rien qu’à Montpellier. 

Les premiers prix étaient à 30€, ce que je trouvais raisonnable pour l’achat d’une déco. Mais il y en avait peu à ce prix-là. Ça montait assez rapidement dans les 50€ ou 70€, et jusqu’à des prix bien plus élevés (plusieurs centaines d’euros).

Et si j’achetais une machine en état de marche ?

Certaines descriptions des machines à écrire en vente sur Leboncoin précisaient que la machine pouvait encore fonctionner (en remplaçant la bobine), ou non.

Jusque-là, je ne m’étais même pas posé la question. Mon but était d’acheter un objet de décoration, donc je n’avais pas besoin qu’elle marche.

Mais le fait de découvrir que certaines pouvaient marcher m’a donné envie de regarder combien ça coûterait de remplacer la bobine. Cinq minutes sur Etsy m’ont suffi à découvrir qu’une bobine ne coûtait que 12€, et qu’il en existait plein de modèles. Conclusion : se procurer une bobine n’est ni compliqué, ni cher.

Restait à savoir s’il me faudrait payer un professionnel pour changer la bobine, ou si c’est quelque chose que je pouvais faire toute seule. Cinq minutes sur Youtube m’ont suffi à découvrir des tutoriels pour remplacer la bobine d’une machine à écrire.

Vu que les machines à écrire sont de vieux produits, je m’attendais à devoir débourser quelque chose comme 200€ pour en avoir une en état de marche. J’avoue que là j’y aurais réfléchi à deux fois. Pas sûre que j’aurais voulu dépenser ce montant. Mais au final, il se trouve que ça coûte moins de quinze euros.

J’ai donc décidé de faire d’une pierre deux coups : plutôt que d’acheter une machine à écrire qui ne marche pas, uniquement pour de la décoration, j’allais en acheter une qui pouvait marcher en remplaçant la bobine. Je ne savais pas si je me motiverais à le faire vraiment, mais au moins, j’avais l’option.

Un mal pour un bien : l’indisponibilité de la machine à écrire Leboncoin m’amène jusqu’à celles de ma famille

Une fois ma décision prise, j’ai donc passé en revue les différentes machines à écrire disponibles sur Leboncoin à Montpellier. 

Ce que je voulais, c’était :

  • Choisir un modèle que je trouve assez joli pour le mettre en déco (toutes ne me plaisaient pas) ;
  • Que la machine puisse marcher et être utilisée (en remplaçant la bobine) ;
  • Que ça me coûte dans les 30€.

Je suis donc partie en quête des produits qui correspondaient à tout ça. J’ai fini par trouver ma machine à écrire de rêve, qui correspondait à tous mes critères.

Je contacte la vendeuse, lui demande quand est-ce que je peux venir la récupérer. “Désolée, je viens juste de la vendre”.

Aaaaaahhhhh, noooooon, désespoiiiiiiiir !!! Mais pourquoi est-ce que les vendeurs n’enlèvent pas les annonces dès que c’est vendu pour éviter qu’on perde du temps à les regarder ET à les contacter ET à rêver à cet objet qu’on rêve d’avoir chez soi ??? Grrr, j’étais super agacée, mais surtout super triste que la machine ne soit pas disponible.

Mais c’est là qu’un coup de magie a opéré.

Finalement, je suis super contente que cette machine à écrire Leboncoin n’ait pas été disponible, parce que ça m’a donné accès à encore mieux…

Le jour-même, je rends visite à mes parents et leur raconte cette terrible péripétie. Ma mère alors de me répondre : “Ah mais je crois que quelqu’un de la famille a récupéré celles de Papy, et même Pépé je crois”.

QUO-WAH ? On a des machines à écrire dans la famille ?!

Mais pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Les possessions de ma famille débordent de vieux machins dans tous les recoins. J’aurais pu me douter qu’il y avait peut-être une machine à écrire fourrée quelque part. Mais je n’avais jamais trop entendu parler de machines à écrire dans la famille, ni aucun souvenir d’en avoir vu une, donc j’avoue que ça ne m’a pas traversé l’esprit.

S’en est suivi :

  • Un échange téléphonique entre ma mère et ma grande soeur qui confirme que c’est elle qui a les DEUX machines à écrire en sa possession ;
  • Une petite visite de ma soeur, qui était justement de passage à Montpellier ce jour-là, et m’apporte les DEUX machines à écrire ;
  • Un petit apéro (mais ça, ça ne vous regarde pas).

Quand j’ai ouvert celle de “Pépé” (mon arrière grand-père, que je n’ai pas connu), j’étais super contente : c’était peu ou prou le modèle sur lequel j’avais craqué (une “Hermès Baby” des années 30).

Je trouvais l’autre -une Japy des années 80- pas très belle, un peu grossière. Mais c’est celle qu’utilisait mon Papy (que j’ai connu quand j’étais enfant) qui était journaliste à Midi Libre. Et ça, ça me touche. Parce que je me sens l’âme d’une journaliste moi aussi et que c’est comme si on était connectés par ça d’une certaine façon. Même si je ne me rappelle pas énormément de lui, ça me fait plaisir d’avoir un point commun avec lui. J’ai aussi la sensation de “reprendre son travail” ou le poursuivre d’une certaine façon.

Ce que je compte faire de ces deux machines à écrire

Ce que j’ai déjà fait

J’ai placé la plus belle (et vieille) comme décoration chez moi

L’idée de base était de récupérer une machine à écrire pour en faire une décoration chez moi. Comme je me suis retrouvée avec deux machines à écrire, j’ai décidé d’exposer celle que je trouvais la plus jolie : la Hermès Baby des années 30.

Comme prévu, elle trône maintenant comme décoration sur un de mes meubles.

Ma machine à écrire Hermès Baby, utilisée en déco chez moi

J’ai remplacé la bobine de la plus récente (celle de mon papy journaliste), pour écrire avec

Je trouve la deuxième machine à écrire moins jolie pour m’en servir de déco. Mais du coup j’ai décidé que ce serait celle que j’essaierais de refaire marcher. Maintenant que je m’étais mis ça en tête, j’avais envie d’essayer pour voir ce que ça donnerait.

Je me suis occupée de commander la bobine d’encre adaptée au modèle Japy, sur Etsy. Quand je l’ai reçue, j’ai retrouvé un tutoriel vidéo sur Youtube pour comprendre comment changer l’ancienne. Au final, c’était relativement facile et j’ai fait ça en quelques minutes.

Une fois la bobine en place, j’ai inséré une feuille A4 de papier blanc dans l’empacement prévu à cet effet, je me suis assise devant la machine, et j’ai tapé des lettre aux hasard pour voi ce que ça faisait. Ça marchait, youpi !

La machine à écrire Japy utilisée par mon papy journaliste (et maintenant par moi pour taper des textes)

Un mot d’anniversaire et de fête des pères pour m’entraîner

Après m’être entraînée sur quelques phrases au pif, j’ai décidé de passer la seconde côté mise en application. La fête des pères approchant, et sachant que mon père n’est pas forcément en attente de cadeau physique, je me suis dit que j’allais plutôt lui écrire une lettre. Et que je le ferais avec la machine, pour un côté original et” vintage”. J’ai fait pas mal de ratés sur cette lettre -des lettres pas assez marquées, qui se chevauchent, des mots coupés à des endroits bizarres, des espace beaucoup trop grands et des sauts de ligne beaucoup trop petits par endroit. Mais j’aimais bien cette imperfection car elle était le reflet d’une nouvelle aventure : ma tentative d’écrire à la machine. Je trouvais presque ça drôle en fait de voir les erreurs faite par manque d’habitude de cette machine.

Quelques temps plus tard, une amie fêtait ses 30 ans et j’ai décidé de lui écrire son mot d’anniversaire avec la machine. Moins de ratés cette fois-ci, à part à la fin où j’ai dû rajouter des noms de signature et ai mal visé. Mais ça aussi, je trouvais ça drôle et j’ai décidé de le laisser.

Ce que j’aimerais bien faire par la suite

Au départ, il s’agissait juste d’une envie d’avoir une déco plus inspirante chez moi. Juste une petite impulsion à acheter un objet de déco qui me plaisait. Mais cette petite aventure m’a donné des idées. Finalement, je me verrais bien développer plusieurs projets autour de la machine à écrire…

7 idées autour de la machine à écrire

Créer ma propre décoration de textes inspirants tapés à la machine à écrire

Je trouve qu’un texte tapé à la machine à écrire a quelque chose de spécial. Ce n’est pas que ce soit la chose la plus jolie, mais il y a quelque chose de charmant au fait que ça ait été écrit à la machine à écrire.

Maintenant que j’ai une machine à écrire, je me suis dit que je pourrais taper moi-même des textes inspirants, puis les encadrer et m’en servir de déco chez moi. Toujours dans cette idée d’avoir une déco qui me rappelle la symbolique de l’auteur et m’inspire pendant que je construis mon activité dans ce domaine.

Taper des textes inspirants à la machine et les vendre à d’autres

Puis je me suis dit : pourquoi pas le faire pour les autres ? Pourquoi ne pas trouver des textes que je trouve inspirants (peut-être les mêmes que pour ma propre déco) et les proposer à la vente à d’autres personnes qui trouvent ça sympa ?

Taper mes propres poèmes et textes inspirants à la machine à écrire, et les vendre

Puis j’ai sauté sur une nouvelle idée : et si j’écrivais mes propres textes inspirants, ou poèmes, ou citations ? Ça aurait encore plus de valeur. Ça serait encore plus original et unique que de reprendre des choses déjà écrites par d’autres.

Moi qui aimerais me remettre à écrire des poèmes, ou juste des textes inspirants, pourquoi ne pas les proposer sous ce format pour plus d’originalité ? J’adorerais réussir à écrire des choses que les gens ont envie d’exposer chez eux, qui les inspirent et leur donnent envie de les relire régulièrement. 

Taper des textes choisis par les gens

Encore une autre idée est apparue : peut-être que les gens aimeraient obtenir un texte tapé à la machine, mais choisir eux-mêmes le texte qui est tapé ? Peut-être ont-ils un passage d’un livre, une citation, une chanson, qu’ils aiment bien et aimeraient encadrer chez eux.

Taper des textes personnalisés pour des cadeaux

Et dans la même veine : ils pourraient choisir les textes à taper dans l’idée d’offrir ça à quelqu’un d’autre. Que ce soit un texte qui représente leur amitié, ou leur amour, ou carrément un texte qu’ils ont pondu eux-mêmes. Simplement, moi j’ai la machine à écrire qui fournit un format différent, pour un cadeau original.

Acheter des machines à écrire d’occasion, les remettre en état de marche et les revendre (dans ma boutique d’occasion physique ou en ligne)

En voyant que pas mal de machines à écrire étaient en vente sur Leboncoin, j’ai pensé à mon projet d’avoir une boutique d’occasion physique à Montpellier un jour : je kifferais proposer des machines à écrire ! Soit pour de la déco, soit pour s’en servir, comme moi avec mes autres projets.

Cette boutique n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant, mais pourquoi pas vendre ces machines en ligne ? Pour le plaisir de vendre ces objets…

Créer d’autres décorations inspirantes pour les auteurs

Ce projet n’est pas directement en lien avec les machines à écrire, mais c’est le fait de penser créer des décos inspirantes à base de textes tapés à la machine à écrire qui m’a fait extrapoler : de façon plus large, j’aimerais bien créer des décos inspirantes à destination des auteurs ou créatifs, ou toute personne qui se sentirait inspirée par ce que j’ai à proposer.

Vais-je vraiment mettre en place ces idées ?

J’avais envie de te partager toutes ces idées parce que je me dis que les idées des uns sont parfois inspirantes pour les autres, peuvent générer encore plus d’idées, ou des envies.

En ce qui me concerne, je garde tout ça dans un coin de ma tête. Ça fait déjà un mois que j’ai acheté deux cadres pour tester d’y afficher des textes tapés à la machine à écrire, mais je n’ai toujours pas essayé. Je n’ai toujours pas posé mes fesses pour essayer d’écrire un texte inspirant, ou un poème, ou une citation. Ou même juste en essayant de reprendre ceux de quelqu’un d’autre, juste pour le test.

Actuellement, je suis concentrée sur le fait de devenir auteure de livres. C’est le modèle économique principal que j’ai envie de mettre en place dans un premier temps, donc je me focalise là-dessus.

Ce que j’aimerais réussir à faire, c’est de dégager un peu de temps quelques fois par semaine pour essayer d’écrire des poèmes, essayer de taper ces textes inspirants à la machine à écrire, juste pour le fun, pour voir ce que ça donne et continuer de progresser sur ces idées. Je le verrais plus comme une activité créative pour moi que comme une activité professionnelle à ce stade.

Mais j’envisage de mettre en place ces idées (ou certaines) plus tard. J’aime bien l’idée de proposer plein de choses différentes, comme je l’exprimais dans mon article sur le modèle entrepreneurial inspirant de ByMathilda. Je ne crois pas qu’il soit impossible de mener plusieurs projets de front. Simplement, actuellement, mon besoin et mon envie sont de poser la fondation de l’écriture de livres (autant dans mon organisation quotidienne qu’en terme d’objectif de modèle entrepreneurial et économique). Donc on verra plus tard. 😉

Qu’as-tu pensé de cette petite histoire de machines à écrire ? Certains passages t’ont-ils inspiré·e ? Lesquels et pourquoi ? Je veux touuuuut savoir (dis-le-moi en commentaires 😉).

Crédit photo : Sergey Zolkin on Unsplash

Tu penses que cet article mérite d'être partagé ? Voici les boutons pour ! (merci 🧡 !)

Laisser un commentaire