Congé Sabbatique

Un “congé sabbatique” pour “me retrouver”

Après ma décision d’arrêter mon activité LesNouveauxTravailleurs en mars 2022, je suis partie bille en tête dans la nouvelle activité que j’avais designée dans ma tête. À peine deux semaines plus tard, j’ai senti que j’étais allée trop vite et que j’avais besoin d’une pause : j’ai décidé de prendre un congé sabbatique pour me reconnecter à moi, mon équilibre, et choisir ce que je veux faire ensuite, en conscience.

Un congé sabbatique après l’arrêt d’une activité entrepreneuriale de 4 ans

Arrêter mon activité : une décision dont je doute encore un mois après

Début mars 2022, j’ai pris la plus grosse décision de ces quatre dernières années : arrêter l’activité de blogging professionnel que je menais depuis 2017. 

Encore aujourd’hui, un mois plus tard, j’ai l’impression que mon cerveau est toujours dans un genre de brouillard où je me demande si tout ça n’est pas une grande erreur. Je dois recevoir une proposition chiffrée de rachat de mon site (c’était inattendu, non prémédité) dans une semaine, et j’oscille toujours entre “C’est une super opportunité et ça serait top si elles proposaient X euros” et “Si je le vends, je brûle vraiment tous mes navires et ne peux plus revenir en arrière”. Et ça, ça me fait flipper, et me met le doute.

Je ne sais toujours pas ce que je vais faire à la place

Je ne sais toujours pas exactement ce que je vais faire à la place. Je ne me sens toujours pas prête à commencer autre chose de façon certaine, car mes envies et idées changent chaque jour.

Mais je sais que l’élan que j’ai suivi était puissant et de l’ordre “énergétique”, du “Moi supérieur”. J’ai senti qu’il était temps de clore un chapitre et d’en démarrer un nouveau. Ça a été assez difficile et éprouvant de prendre cette décision qui repose sur une forme d’intuition, mais qui n’a pas beaucoup d’éléments rationnels auxquels se raccrocher.

C’est une période assez chamboulante, mais je sens intérieurement que je suis sur la bonne voie.

Je suis repartie trop vite dans une nouvelle activité

Au début, je suis partie bille en tête : j’ai créé mon nouveau site, annoncé ce que j’allais faire (je me sentais obligée de savoir), préparé ma future nouvelle chaîne Youtube, j’ai voulu reposter sur Instagram plus régulièrement, et j’ai relancé des emails (quotidiens cette fois-ci).

Au bout de deux semaines, j’ai senti que quelque chose n’allait pas. Je me sentais à nouveau enfermée dans quelque chose. Je me suis dit que j’étais partie trop vite dans ma “nouvelle vie”, sans prendre le temps de faire une pause, de dire “ouf”, de prendre du recul et me laisser un peu de répit.

Un congé sabbatique pour prendre le temps de choisir la suite en conscience

Un congé sabbatique pour me reconnecter à moi et décider ce que je veux faire ensuite

Alors j’ai fait une nouvelle annonce : je prends un “congé sabbatique”. Je le mets entre guillemets parce que “je suis mon propre patron” donc je prends congé entre deux activités entrepreneuriales, ce n’est pas comme LE congé sabbatique de salarié.

Mais je ne me voyais pas appeler ça des “vacances” ou une période de “chômage” non plus. Parce que, derrière cette période, il y a la volonté de “me retrouver”, de me reconnecter à moi-même pour décider ce que je veux faire ensuite. 

C’est donc à la fois une période de lâcher-prise (je ne veux pas me forcer à réfléchir absolument à la suite car je ne crois pas que c’est comme ça que je trouverai des réponses), et de réflexion active (même si je fais des choses uniquement pour moi, pas en lien avec une potentielle future activité professionnelle, en trame de fond je sais que mon cerveau et mon intuition travaillent à identifier la suite).

La réflexion du congé sabbatique est peut-être la réflexion d’une vie

Aujourd’hui, je me suis fait la réflexion que, peut-être, cette question n’était pas seulement celle du congé sabbatique, mais celle de mes prochaines années : 

  • trouver les différentes choses que j’aime et les implémenter dans ma vie ;
  • trouver comment vivre davantage d’émotions positives, et moins d’émotions négatives ;
  • trouver les différentes façons de vivre et répandre l’amour (je mets dedans l’amour pour une activité, pour des sujets également).

Partager les réflexions de cette quête et transformation dans ce blog

Envie de partager cette quête de bonheur

La raison de cet article est que je sens que j’ai peut-être envie de partager ces micro-pensées qui me traversent.

Je ne suis pas seulement en recherche de ma prochaine activité, je me sens dans une transformation bien plus profonde

  • un affranchissement des injonctions, des règles ; 
  • une libération de moi-même, en cherchant à oser être davantage moi-même, avec plus d’humilité et en montrant davantage mes insécurités et l’ensemble de qui je suis.

Je sens un changement d’état d’esprit à l’intérieur de moi et c’est aussi ça que j’ai envie d’essayer de verbaliser.

Oser raconter dans le désordre

Une des choses qui m’a empêché de le faire jusqu’à présent, c’était la croyance que je devais savoir raconter tout ça dans l’ordre. Mais ça aussi, c’est une idée dont j’ai envie de m’affranchir. Il y a tellement de choses qui se passent dans ma tête que je ne sais pas par où commencer. Tout ça est trop complexe pour que j’arrive à tout visualiser pour le proposer “dans l’ordre”.

Alors aujourd’hui je décide d’écrire les choses telles qu’elles me viennent, quand elles me viennent.

Conclusion : je me cherche, je partage

Je réalise que mener cette recherche de ce que j’aime et ce que je veux, pour ma vie personnelle comme professionnelle, est une réflexion que je porte au quotidien depuis des années. C’est comme si elle ne me quittait jamais.

J’écris cette conclusion quelques jours après l’écriture de l’article et j’ai l’impression d’entrevoir que, peut-être, ce devrait être ça mon travail : ce qui est tellement évident que je ne pense même pas à en faire un travail.

Mais puis-je vraiment rester centrée sur moi et m’autoriser à vivre ma vie tranquillement de mon côté si je me crée un conteneur où je “dois” raconter tout ça ? Réflexion à poursuivre…

Photo by SOULSANA on Unsplash

Tu penses que cet article mérite d'être partagé ? Voici les boutons pour ! (merci 🧡 !)

Cet article a 3 commentaires

Laisser un commentaire